L’outil DIAG 26 000 présenté l’université de Palerme – Sicile

Lors de la conférence internationale de l’EBEN 2016 à l’université économique de Palerme, DIAG 26 000 a été présenté les 8 et 9 septembre.

Cela a été l’occasion de montrer une étude réalisée grâce à la base de données existante de l’association. L’analyse des 4000 profils (en mars 2016), a permis de montrer que la plupart des organisations avec un score élevé en environnement avaient aussi des scores importants en gouvernance et loyauté de pratiques. Etude en anglais sur demande à P. Griveaud qui a présenté l’article. pascale@wecompany.me

La conclusion de la discussion qui a suivie lors du congrès, a effectivement mis en avant que développer des actions sur les 7 questions principales de la responsabilité sociétale et selon l’ISO 26000 est complexe pour les organisations. Car les liens ne sont pas toujours visibles entre les thématiques.  Mais l’outil DIAG 26 000 donne aux managers et à l’équipe RSE, une vision globale et un bon point de départ. 

EBEN : Sa mission est de promouvoir l’éthique et le business excellence, afin de sensibiliser les acteurs économiques aux challenges éthiques sur les marchés d’un monde globalisé et de permettre le dialogue sur le rôle du business dans nos sociétés.  

« Integrity without knowledge is weak and useless, and knowledge without
integrity is dangerous and dreadful »
Samuel Johnson

Citation extraite du site http://www.eben-net.org/

Une gouvernance adaptée à la complexité de la RSE

Créer une nouvelle structure est toujours une belle aventure. La genèse de l’association Diag26000 fut particulièrement riche de ce point de vue. Nous avons multiplié pendant plusieurs mois les échanges avec des experts RSE pour affiner le modèle. Mais chaque réunion amenait de nouveaux points de vue, remettait en cause les règles de gouvernance proposées. Après avoir envisagé un GIE, puis une coopérative, le choix s’est définitivement porté sur le statut associatif puisque la structure n’a pas pour vocation de faire des bénéfices et les redistribuer, mais bien de s’engager sur la promotion d’une nouvelle preuve d’engagement RSE affichable par tous types d’entités.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à ces échanges car c’est la diversité des approches qui nous a permis de mettre au point des règles permettant de concilier des objectifs parfois contradictoires :

  • garder l’outil de diagnostic en accès totalement libre à titre individuel,
  • offrir à toutes les entités volontaires l’affichage d’une preuve d’engagement à un tarif très accessible,
  • permettre à chaque consultant adhérent de rester propriétaire de ses clients, gérer en direct ses projets BtoB,
  • s’ouvrir au monde universitaire et aux autres réseaux RSE via la mise en place d’un Comité Scientifique.

Une reconnaissance particulière aux 6 membres du conseil d’administration qui ont accepté de me confier la présidence de cette nouvelle association, à Pascale GRIVEAUD secrétaire du bureau et à Thierry DE WISPELAERE qui assume le rôle de trésorier. N’oublions pas Jonathan MAZAT, responsable du développement, qui n’imaginait sans doute pas tomber sur un projet aussi complexe pour un premier contact avec le monde de la RSE !

L’association existe maintenant officiellement mais elle n’a certainement pas fini d’évoluer. Cette association c’est aussi la vôtre, que vous soyez responsable RSE, consultant, enseignant, chercheur…. l’association Diag26000 peut vous être utile. Retrouvez nous sur les réseaux sociaux ou contactez directement jonathan par mail.