DIAG 26000 Présentation au RID

12èmes RENCONTRES INTERNATIONALES DE LA DIVERSITE

LA ROCHELLE : 29 et 30 SEPTEMBRE 2016 

Organisées par l’ESC La Rochelle

en collaboration avec le groupe diversité et genre de l’AGRH

La Diversité : Pratiques, Métiers et Modèles en devenir 

Pascale Griveaud présente un article dans lequel elle explique pourquoi la diversité ne doit pas intégrer l’égalité des genres.

Résumé    Mots clés: Diversité, création de valeurs, discriminations, perception, genre 

Nous souhaitions voir s’il existe des différences de perceptives entre les genres, ce qui peut apparaitre par intuition ou par observations en milieu professionnel. Pour ce faire nous utilisons la perceptions sur les 7 thématiques de la RSE. DIAG26000 est un outil pour mesurer la performance RSE à travers la perception des équipes et collaborateurs. Basé sur  la norme internationale ISO 26000, cet outil est automatisé en ligne et d’accès gratuit individuellement. Il devient payant pour des groupes cibles définis par l’organisation qui mesure ou diagnostique sa RSE. Notre étude a portée sur 2 classes de master en Business – Executive d’universités en île de France. Dans l’une est enseignée des sujets plutôt administratifs, parité de genre (40 – 60 % ) dans la salle, et  dans l’autre des matières scientifiques, pas de partie de genre ( 25 – 75%).

Les résultats font apparaitre des différences hommes et femmes dans les perceptions, les scores les plus hauts sont donnés par les hommes dans certains domaines. Aucune différence liée aux origines n’est apparue comme facteur différenciant. Ces exemples pratiques montrent que la complémentarité des genres et la prise en compte de la parité, ou de quotas, dans tous les comités et niveaux de management de l’entreprise seraient bénéfiques pour cette dernière. Et la diversité (ici d’origine)  versus l’égalité des genres sont des facteurs différents et autonomes qui vont ou non réagir de la même manière.

Baromètre RSE ORSE Malakoff Médéric : écouter et communiquer

Le salon PRODURABLE était l’occasion pour l’ORSE de communiquer sur la vague 2016 du baromètre RSE organisé avec Malakoff Médéric. Des informations intéressantes bien que le nombre de réponses utiles semble un peu bas compte tenu des enjeux (209 réponses exploitables).  Je vous propose dans ce billet un focus sur 2 points avec des graphiques extraits de l’analyse de ces réponses.

Un premier point confirme que les collaborateurs sont bien en première ligne pour les actions RSE / Développement Durable. De façon surprenante, les clients arrivent en seconde position. Les répondants pensaient-ils avant tout aux actions de communication ? Car cela n’a rien d’évident d’impliquer les clients dans les actions RSE et j’ai souvenir d’exposés de responsable DD dans la grande distribution faisant part de leurs difficultés pour éduquer leurs clients, leur apprendre à consommer les produits mieux et donc probablement en acheter en moins grande quantité. De l’eau en tout cas au moulin de l’association Diag26000 avec ce premier graphe, puisque l’utilisation participative du diagnostic permet de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs.

RSE baromètre ORSE 2016
source baromètre RSE 2016 ORSE Malakoff Médéric

Un second point intéressant concerne les motivations des entreprises. La communication arrive en tête, ce qui promet de probables grands écarts des responsables pour communiquer en évitant le green washing. Un peu dommage que l’amélioration des performances ne soit qu’à 40% d’avis très important : la performance reste un facteur clé dans notre monde en crise et la plupart des études récentes montrent que plus de RSE = entreprise plus performante. Je me réjouis en tout cas que sur ce point aussi diag26000 apporte une partie de la solution : la preuve d’engagement est assurément un moyen simple pour communiquer efficacement aussi bien sur le web avec le logo cliquable que sur les documents papier avec le QRCODE dédié. Comme cette preuve d’engagement est accessible à partir de 500 euros, même les petites structures peuvent maintenant communiquer positivement sur leur démarche RSE.

RSE COMMUNICATION
source baromètre RSE 2016 ORSE Malakoff Médéric

Cliquez ici pour télécharger le rapport complet.

Le méchant dragon

Un peu d’humour pour rappeler que la COM c’est important (merci MIX&REMIX), mais qu’il ne suffit pas de faire de la COM pour faire de la RSE, même si certaines entreprises ont tendance à l’oublier, en particulier celles qui vendent des dragons (cqfd celles qui n’existent que dans les contes de fées donc il est bien évident que personne ne va se sentir visé…. 😉  )

lemechantdragon

Rappelons au passage que chaque fois qu’une entité utilise Diag26000 sous sa forme participative, elle a droit en prime à un audit gratuit de sa stratégie de communication interne. L’analyse des différences de perception entre les dirigeants « émetteurs » et les « récepteurs » terrain est souvent riche en surprises !!