La RSE et le sapin de Noël

Depuis tout petit j’attends les fêtes de Noël avec impatience parce qu’elles ont quelque chose de spécial : réunir toute la famille autour du sapin dressé pour la circonstance. On invite même parfois les amis, les voisins…

Et si la RSE devenait aussi un « sapin » autour duquel réunir toutes les parties prenantes, tous vos collaborateurs ! Utopie répondrez vous ? Notion bien trop complexe pour nos collaborateurs en bas de l’échelle hiérarchique ?

Il existe pourtant des solutions simples pour que chacun puisse s’approcher du « sapin RSE », en admirer les décorations et lumières, participer à son rayonnement, s’approprier les bonnes pratiques et en inventer de nouvelles. Pour les trouver, pas besoin de lever les yeux vers l’Etoile du Berger. Regardez plutôt du côté de Diag26000 ! Et pour Noël, offrez un cadeau (totalement défiscalisé…) à chacun de vos salariés : donnez leur la parole sur votre démarche RSE !

Les outils 2.0 à la nuit de la RSE

C’était hier soir à Mogador la troisième nuit de la RSE, ou plutôt de l’APF puisque nous avons surtout parlé des actions RSE menées en partenariat avec l’Association des Paralysées de France. Mais c’est déjà beaucoup et très varié : le montage de PC personnalisés chez Thomson, le reconditionnement des écouteurs pour les passagers Air France et même … la confection de vêtements de luxe pour les chiens pour bonchic bonchien.

En ouverture, Louis GALLOIS, présent en tant que Président de la FNARS, nous rappelle que nous devons aller vers une société inclusive, que la bataille contre le chômage longue durée doit faire partie des objectifs de la RSE.

Capture9

Des tables rondes intéressantes aussi. Olivier DELABROY, directeur de la R&D du Groupe Air Liquide nous explique comment son i-Lab se bat à long terme contre la pollution en mixant les profils de chercheurs : ingénieurs, historiens, sociologues….

Capture8

Beaucoup de nominés ! Mon coup de cœur personnel pour le prix attribué à Norske Skog Golbey, l’entreprise norvégienne devenue norvosgienne, qui a su associer tout un écosystème sur la même zone industrielle pour fabriquer autrement son papiers et mieux gérer ses déchets.

Plusieurs des nominés sont dans le web 2.0. Comme Green-Me, du côté des objets connectés. Mais aussi deux outils en mode Saas : CoreKap et Koeos. A priori des outils surtout dédiés aux dirigeants, comme l’est aussi Score RSE de l’AFNOR et bien d’autres outils de diagnostic utilisés une seule fois par entreprise . Pour le moment l’approche participative de Diag26000, qui propose de donner vraiment la parole à tous les collaborateurs, ne semble guère faire d’émules.

Une gouvernance adaptée à la complexité de la RSE

Créer une nouvelle structure est toujours une belle aventure. La genèse de l’association Diag26000 fut particulièrement riche de ce point de vue. Nous avons multiplié pendant plusieurs mois les échanges avec des experts RSE pour affiner le modèle. Mais chaque réunion amenait de nouveaux points de vue, remettait en cause les règles de gouvernance proposées. Après avoir envisagé un GIE, puis une coopérative, le choix s’est définitivement porté sur le statut associatif puisque la structure n’a pas pour vocation de faire des bénéfices et les redistribuer, mais bien de s’engager sur la promotion d’une nouvelle preuve d’engagement RSE affichable par tous types d’entités.

Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à ces échanges car c’est la diversité des approches qui nous a permis de mettre au point des règles permettant de concilier des objectifs parfois contradictoires :

  • garder l’outil de diagnostic en accès totalement libre à titre individuel,
  • offrir à toutes les entités volontaires l’affichage d’une preuve d’engagement à un tarif très accessible,
  • permettre à chaque consultant adhérent de rester propriétaire de ses clients, gérer en direct ses projets BtoB,
  • s’ouvrir au monde universitaire et aux autres réseaux RSE via la mise en place d’un Comité Scientifique.

Une reconnaissance particulière aux 6 membres du conseil d’administration qui ont accepté de me confier la présidence de cette nouvelle association, à Pascale GRIVEAUD secrétaire du bureau et à Thierry DE WISPELAERE qui assume le rôle de trésorier. N’oublions pas Jonathan MAZAT, responsable du développement, qui n’imaginait sans doute pas tomber sur un projet aussi complexe pour un premier contact avec le monde de la RSE !

L’association existe maintenant officiellement mais elle n’a certainement pas fini d’évoluer. Cette association c’est aussi la vôtre, que vous soyez responsable RSE, consultant, enseignant, chercheur…. l’association Diag26000 peut vous être utile. Retrouvez nous sur les réseaux sociaux ou contactez directement jonathan par mail.