Qu’est-ce que la RSE ?

Vous avez très certainement déjà entendu parler de « La Responsabilité Sociétale des Entreprises » (RSE) ou bien de la « Responsabilité Sociétale des Organisations » (RSO) peut-être sans savoir ce que cela signifiait réellement. Si l’on avait à noter une défintion simpliste de ces deux notions on pourrait que la RSE correspond à l’application des principes du Développement Durable aux entreprises pour la RSE et à tous types d’organisations pour la RSO.

Toutefois cette définition reste très simpliste et généraliste. Afin d’appréhender le concept plus en détails, nous vous proposons, dans cet article, un bref historique (non exhaustif) des différents éléments qui nous ont amené à appréhender et cadrer le concept aujourd’hui. Puis nous vous livrerons deux définitions de la RSO.

1- Historique

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est un concept qui apparaît au cours des années 1960 dans la littérature consacrée aux entreprises. Son véritable essor et ses premières applications concrètes remontent au début des années 1990. C’est donc un domaine relativement jeune ce qui explique, en partie, le flou et les quelques interrogations suscitées.

Pour mieux comprendre ce qu’est aujourd’hui la RSE, je vous propose de commencer par un historique de la RSE, à noter que ce concept n’est apposé en France qu’en 2011 :

1976 : Principes directeurs de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) pour les multinationales

1977 : Déclaration tripartite de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) sur les entreprises multinationales et la politique social

1997 Global reporting initiative initiée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) et la Coalition for Environmentally Responsible Economies (CERES)

2000 : Global Compact/Pacte Mondial lancé par l’ONU (DH, normes de travail, environnement, la lutte contre la corruption)

2001 : France  : obligation de reporting extra-financier pour les entreprises cotées en France

2007 – 2010 : France  : processus Grenelle Environnement

2010 : norme internationale ISO 26000 Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO)

2011 : communication commission européenne du 25 octobre 2011 « Responsabilité sociale des entreprises : une nouvelle stratégie de l’UE pour la période 2011-2014 »

2013 : France  : création de la plateforme nationale pour la RSE dépendante du Premier ministre

2014 : directive UE sur le reporting extra-financier des grandes entreprises

2015-2020 : SNTEDD : La stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable
rse

2- Définition 

L’ensemble des travaux menées au niveau international par l’ISO, au niveau européen par la Comission Européenne ou bien encore au niveau national ont abouti à deux définitions de la RSE :

–  Définition de la RSE par la Commission européenne (2011)

C’est « la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets qu’elles exercent sur la société »

– Pour assumer cette responsabilité, il faut respecter la législation et les conventions collectives

– Pour s’en acquitter pleinement, il faut avoir engagé, en collaboration étroite avec les parties prenantes, un processus destiné à intégrer les préoccupations en matière sociale, environnementale, éthique, de droits de l’homme et de consommateurs dans les activités commerciales et la stratégie de base

– Définition de la responsabilité sociétale des organisations par la norme ISO 26000

Responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

– contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société

– prend en compte les attentes des parties prenantes

– respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales

– est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en oeuvre dans ses relations

« Pour définir le périmètre de sa responsabilité sociétale, identifier les domaines d’action pertinents et fixer ses priorités, il convient que l’organisation traite [toutes] les « questions centrales  » suivantes :

– la gouvernance de l’organisation

– les droits de l’Homme

– les relations et conditions de travail

– l’environnement

– la loyauté des pratiques

– les questions relatives aux consommateurs

– les communautés et le développement local.

Ces sept questions centrales structurent la norme ISO26000. Ces sept points clefs comportent 42 domaines d’actions retranscris dans la norme.

 

Vous vous apercevez du large spectre d’application ouvert par ces deux définitions. La multiplicité des actions pouvant être menées dans le cadre d’une politique RSE rend ce nouveau concept complexe à appréhender pour les entreprises.La mise en place d’un processus sociétal génère autant d’opportunités que de nouvelles interrogations comme par exemple : comment l’initier ? Comment communiquer dessus, si bien en interne qu’en externe ? quels sont les bénéfices engendrées ?

Nous essaierons ainsi de vous apporter chaque mercredi une réponse à une de vos interrogations afin que vous puissiez, vous aussi, intégrer la RSO dans votre stratégie.

RSE_arme_guerre_economique