Révolution numérique et RSE

Je présentais la semaine dernière les résultats de la onzième vague du baromètre « confiance dans l’industrie » CentraleSupelec à Olivier SEVILLIA, DGA Groupe Capgemini, venu nous parler de la révolution numérique (synthèse des résultats accessible en ligne). L’occasion aussi de lui présenter les résultats d’un mini sondage dont certaines réponses interpellent d’un point de vue RSE. Rappelons que ces réponses ont été fournies par des décideurs, anciens élèves des écoles Centrale Paris et Supélec, en poste dans l’industrie et les services.

Première surprise lorsque l’on évoque les pays moins développés que les nôtres et en particulier les populations qui n’ont pas encore accès à Internet. Prêt de la moitié des participants estime qu’il n’y a pas d’urgence à connecter l’ensemble de la population. 35% seulement trouve cela important.

Capture

Une autre question portait sur l’horizon auquel va être atteint le chiffre de 50 milliards d’objets connectés (rappelons au passage que nous ne sommes pas, encore, 50 milliards d’habitants sur terre…). Cette fois les 3 / 4 des participants sont d’accord pour dire que cela se fera d’ici 10 ans.

Capture2

Plus facile donc apparemment de connecter de nouveaux objets que les habitants de la planète terre. Il semblerait que la fracture numérique Nord/Sud ne soit pas prête à se résorber !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>