Orientation ou réorientation : Pourquoi aller dans les métiers du DD et de la RSE ?

Les métiers liés à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et au Développement Durable (DD) attirent chaque année de plus en plus de candidats. Etudiants, anciens salariés, seniors, toutes les catégories socioprofessionnelles sont concernées par cette tendance. Vous vous posez aussi peut-être la question à votre tour. C’est pourquoi, basé sur une enquête réalisée par Birdéo*, nous allons tenter de vous présenter, avec honnêteté, ce à quoi vous devez vous attendre dans les métiers de la RSE.

La première observation est relative aux aspirations de chacun. Les métiers du DD et de la RSE sont des emplois qui plaisent à ses occupants. Faire un tel choix ne doit pas être fait par défaut. Un choix de carrière tournée vers la RSE est donc la réponse d’une profonde et complète réflexion sur ce que vous attendez de votre métier et ce que vous êtes.

 

Capture

 

Bien entendu, vos aspirations résultent inévitablement de votre personnalité mais également de vos compétences. Parmi lesquels, la polyvalence est une qualité essentielle. En effet, la RSE touche un champ d’actions tellement large (énergie, RH, bilan carbone, communication…) qu’elle vous pousse à une forte gymnastique intellectuelle. Par conséquent, vous échangerez avec beaucoup d’acteurs, tous différents : Marketing, Production, Communication etc… Ainsi une bonne communication orale et écrite vous sera nécessaire. En découle forcément, une capacité et un goût prononcé pour le travail en équipe (adepte de la solitude s’abstenir). L’ouverture d’esprit est également un plus important.

Capture2

 

Il ne faut surtout pas croire que vous concrétiserez toutes vos idées, aussi louables soient-elles. Bien que les entreprises accordent toujours un petit peu plus de crédit et donc de budget aux actions RSE, vous vous confronterez inévitablement aux contraintes financières (voir notre article dédié) et aux réticences internes.

De plus, soyez ambitieux bien qu’encore limité, les perspectives d’avenir devraient arriver avec la formalisation et la professionnalisation des métiers, ce qui pour le moment, reste à développer.

Voir l’enquête complète 

Méthodologie enquête réalisée auprès d’un échantillon de 650 professionnels du Développement Durable et de la Responsabilité Sociétale d’Entreprise issus du réseau Birdeo.

Les nouvelles attentes des étudiants : la quête du sens

Nous sommes d’accords pour dire que le futur d’une nation ou, plus largement, d’une idéologie passe par sa jeunesse et son éducation. 

Une transmission des valeurs s’opère souvent par lors de la phase éducative d’un enfant mais parfois l’émergence de nouvelles valeurs est propre à une génération. C’est justement ce que nous sommes entrain d’observer chez les étudiants et principalement ceux issus des « grandes écoles ».

Sous l’influence de nombreux facteurs dont la majorité découlent sûrement de la crise financière de 2007 puis de la crise ou des crises économiques qui ont suivi, la capitalisme sauvage ne semble plus vraiment faire recette chez les étudiants. Bien au contraire de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

Ils sont, en effet, 70 % parmi les 3224 étudiants interrogés à souhaiter faire un stage dans l’ESS. Pourtant ils sont conscients que ce secteur est moins rémunérateur que d’autres mais l’épanouissement humain et la stimulation intellectuelle sont aujourd’hui les priorités des étudiants à 88 % alors que la rémunération n’est une priorité que pour 46 % d’entre-eux, soit le dixième critère parmi les 16 proposés.

Capture_decran_2016-01-27_a_17.12.381

Lorsqu’on leur pose la question, un travail utile est un travail qui œuvre pour l’intérêt général à 65 %, améliore la vie des gens à 54 % et permet de changer les choses à 40 %. Enfin, 20 % des interrogés sont même prêts à gagner moins pour travailler dans une association ou une ONG.

Il est donc clair que ce sondage IPSOS valide une vraie tendance de fond : les étudiants sont de plus en plus sensibles aux questions de Développement Durable en général. Il y a donc tout un travail de sensibilisation, d’éducation à développer avec cette jeunesse. C’est dans cette dynamique, que l’association Diag26000 a mis en place une solution spécifiquement dédiée aux professeurs. L’objectif est simple : les aider dans leur travail de sensibilisation et d’éducation avec un outil structuré, pédagogique et interactif correspondant aux valeurs et attentes des étudiants.

Pour découvrir cette solution et que vous êtes professeur, je vous invité à vous inscrire à l’une de nos futures sessions d’informations :

 

Voir le sondage complet : ici

Des échanges destinés aux enseignants

Nous évoquions avant-hier le fait que la solution mise en place pour la preuve d’engagement RSE Diag26000 pourrait faciliter la lutte contre la fraude aux faux diplômes.

Il faut savoir que cette solution est partie intégrante d’un dispositif plus global destiné aux enseignants. Son but est de sensibiliser les étudiants aux principes de la RSE en leur proposant des exercices concrets basés sur l’utilisation du diagnostic interactif. Quelques minutes leur suffisent pour découvrir, sous une forme ludique, le score RSE de l’entité évaluée. En parallèle chaque enseignant peut suivre sur son back office l’activité de ses étudiants, cumuler automatiquement les évaluations faites par plusieurs d’entre eux pour une même entité et même leur préparer une attestation officielle qui valorisera leur enseignement..

Si vous êtes enseignant, nous vous invitons à prendre part à une de nos réunions d’informations (sur paris ou via vidéo conférence afin de limiter vos déplacements).